LE ROLLIET
50 logements sociaux dans la pleine agricole de Genève

Lieu : Le Rolliet, Quartier Cherpines, Genève (Suisse)
Date : 2021
Programme : Concours logements sociaux
Surface : 5 539 m2
Maitre d’ouvrage : Fondation HBM Emma Kammacher (FEK)
Eco : Construction bois, isolant biosourcé
Equipe : Le Studio Sanna Balde & Atelier Berger Milà

Le projet le Rolliet s’inscrit dans le grand projet urbain des Cherpines. L’enjeu de ce quartier durable est de créer une nouvelle polarité urbaine mixte aux portes de la campagne. Un modèle de quartier de proximité, où la vie quotidienne est assurée à 10 min de chez soi. Le projet s’appuie sur la géographie existante pour établir les fondamentaux du projet. Cet ancrage dans le contexte doit être considéré comme fertile et productif pour tirer parti de l’histoire agricole, de l’énergie existante pour faire du lien social et favoriser le bien-être.

Nous prenons ici le parti de la narration de la ville au grand paysage. Nous proposons d’articuler une architecture simple, tramée, un travail du socle et de la toiture. Cette situation unique d’être à la fois sur un coeur d’îlot très généreux, dégagé et à côté du Parc est une invitation pour partager avec le plus grand nombre les vues sur le grand paysage, autant pour les habitants et pour les voisins en préservant leurs vues. Il est donc ici question d’un projet intégré. Il ne s’agit pas de se distinguer par la dissonance ou de bousculer mais de dialoguer, de relier pour inventer. C’est de cet échange que va naître un projet novateur pour la prise en compte des enjeux environnementaux.

La crise sanitaire mondiale que nous venons de traverser a réaffirmé l’urgence pour les habitants de cette prise en compte pour construire la ville de demain. La crise du Covid a souligné fortement le besoin de repenser nos logements. Il s’agit d’anticiper en amont sur ces nouveaux besoins. Les espaces partagés pourront y répondre en partie mais au sein même de la sphère intime, chaque logement pourrait proposer un espace dont la fonction pourra évoluer au fil de la journée. Un espace de travail se transforme pour devenir une chambre d’enfants pour le week-end. Grâce à une structure simple et flexible, le logement modulable offre la possibilité d’adapter, d’agrandir l’espace dans lequel on vit, à l’intérieur ou à l’extérieur, en fonction de besoins sur un parcours de vie.

La façade est constituée de balcons filants suspendus par une structure métallique tramée tous les 6 m. Le bâtiment est en structure mixte poteaux bois et plancher béton. En dialogue, la façade en second plan est traitée entièrement en bois, largement vitrée. Le rez-de chaussée, généreusement vitré est rythmé par des poteaux béton en forme de croix, figure structurelle qui allège le bâtiment. En écho au rdc, l’attique accueille des terrasses partagées, végétalisées et un volume très transparent et donc permet des vues dégagées vers le grand paysage.